Ces aliments ennemis du sommeil

Les aliments ennemis du sommeil sont trop stimulants ou trop difficiles à digérer après le dîner :

Les aliments trop gras qui demandent beaucoup d’énergie et de temps pour être digérés pendant le sommeil : Saucisson, pâté, rillettes, burger, chips, pizzas, crème fraîche, beurre…

 Le fromage : Le fromage, quel qu’il soit, est un aliment gras. Si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer au dîner, optez pour le parmesan, les fromages suisses ou la mozzarella.

La viande rouge : Ses protéines fortes sont longues à digérer. Une entrecôte le soir risque de perturber l’endormissement et de provoquer des réveils nocturnes. D’une manière générale, il faut limiter les protéines fortes le soir (viandes, œufs, poissons) et préférer les protéines légères comme la viande blanche (poulet, dinde) ou le yaourt.

Les noix : Les noix contiennent beaucoup de matières grasses. Elles devraient donc être évitées avant le coucher. Notamment les noix de cajou, de macadamia et les arachides.

Les aliments trop riches en sucre : les gâteaux, biscuits, cakes, céréales sucrées, crèmes glacées… contiennent beaucoup de sucre et de protéines qui stimulent le cerveau et peuvent garder le corps éveillé durant des heures.

Certains légumes : Les brocolis, les poireaux, les choux, les pois, les concombres et l’ail sont difficiles à digérer. L’aubergine est le légume ayant la plus forte teneur en nicotine qui est un excitant. La tomate libère de la tyramine un acide aminé qui entraîne la fabrication de noradrénaline. Celle-ci a un impact sur la digestion, augmente l’activité du cerveau et empêche un endormissement facile et rapide. Quant aux salades qui sont des diurétiques naturels, elles pourraient bien vous obliger à vous lever plusieurs fois la nuit.

Les épices trop relevées : cumin, gingembre, paprika, poivre, piment, curry… difficiles à digérer et qui peuvent entraîner des accès de chaleur durant la nuit.

Les légumineuses comme les lentilles, les pois cassés… fermentent dans les intestins et mettent du temps à être digérés. Mieux vaut les déguster au déjeuner.

Le chocolat noir : Ce n’est pas pour le peu de caféine qu’il contient qu’il vaut mieux l’éviter, mais parce qu’il contient des stimulants (tyrosine, théobromine, anandamide) qui activent le cœur et augmentent la fréquence cardiaque. Si l’on ne veut pas être excité avant la nuit, mieux vaut ne pas craquer pour un ou plusieurs carrés de chocolat noir.

La nourriture chinoise et japonaise : Cette nourriture est riche en glutamate de sodium, un acide aminé qui accélère le métabolisme et procure un regain d’énergie. Pas vraiment l’idéal pour passer une nuit de rêve. Le glutamate se retrouve aussi dans les plats  cuisinés industriels, les concentrés, les sauces, les chips, les gâteaux apéritifs.

“Mieux vaut prévenir que guérir” et aucun aliment miracle, ni complément alimentaire, ni somnifère n’est efficace, si l’on invite à dîner un ennemi du sommeil.

Ce contenu a été publié dans Corps, Nutrition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *