L’activité physique régulière, le secret pour un meilleur sommeil

Bien dormir deviendrait-il un privilège ? Déjà quelque peu plombé ces dernières années, le sommeil des Français s’est encore dégradé avec la pandémie. Actuellement, près des deux tiers des adultes déclarent avoir des problèmes de sommeil.

Le phénomène n’est pas passager. Cette proportion est restée en permanence élevée depuis le premier confinement de mars 2020. Pour une majorité d’entre nous, il y a urgence à mettre en place des parades pour retrouver des nuits plus paisibles. Les règles d’hygiène de vie favorisant un sommeil de qualité sont bien connues, listées par exemple sur le site de l’Institut national du sommeil.

Chez des personnes sans problème particulier de sommeil, bouger régulièrement réduit le temps d’endormissement et améliore la qualité globale du sommeil. Une activité physique régulière augmente en particulier le sommeil lent profond. Des effets bénéfiques ont aussi été montrés chez des insomniaques ou chez des patients souffrant d’apnée du sommeil.

La relation sommeil-activité physique est d’ailleurs bidirectionnelle, comme le montre notamment une étude (Biobank) incluant plus de 38 000 participants suivis pendant sept ans. Par rapport aux personnes très actives au début et à la fin de l’étude, le fait d’être physiquement inactif au départ et la réduction de l’activité physique au fil du temps étaient associés à une probabilité plus élevée de mauvais sommeil.

Parallèlement, les participants avec un sommeil intermédiaire ou médiocre au départ présentaient des risques plus élevés d’inactivité physique lors du suivi que ceux ayant un sommeil sain. L’évolution vers un sommeil sain au fil du temps atténuait ces associations négatives, soulignent les auteurs.

Tout le monde peut et devrait avoir une activité physique. Cela fait partie des bonnes règles d’hygiène du sommeil, estime le psychiatre spécialiste du sommeil Pierre Geoffroy, en précisant que le sport est un synchroniseur important de l’ensemble des rythmes biologiques du corps humain, dont les rythmes veille-sommeil.

En pratique, selon lui, il faut privilégier des séances en matinée, qui permettent d’augmenter la température centrale du corps et de donner un signal d’éveil fort. La question du sport en soirée n’est pas tranchée. L’effet physiologique est clair : la hausse de la température centrale retarde l’horloge biologique. Mais au niveau individuel, c’est plus nuancé, cela décale l’endormissement chez certains, mais pour d’autres, qui sont épuisés, avec une forte pression de sommeil, cela n’a pas d’incidence.

Une activité physique régulière peut en tout cas largement contribuer à lutter contre des troubles du sommeil, d’autant, comme le souligne le psychiatre, qu’elle a aussi un effet favorable sur les symptômes dépressifs et anxieux, qui affectent très directement la qualité de nos nuits.

D’après Sandrine Cabut, Le monde octobre 2021
Publié dans Corps, Maîtrise de soi | Laisser un commentaire

Belmondo ou le principe de non-précaution

Trogne cabossée, gouaille, décontraction, énergie physique, présence explosive, rouerie sympathique, amuseur canaille qui faisait rougir la boulangère, intrépidité légendaire qui le faisait exécuter lui-même les cascades de ses films… Le panache français, c’était lui.

Son baptême légendaire, ce fut un jour de 1956 où privé de prix par le Conservatoire, il fit un bras d’honneur au jury et sortit de la salle, porté en triomphe par ses amis. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Estime de soi | Laisser un commentaire

Le petit déjeuner idéal

Des céréales avec du lait ou bien des tartines pain-beurre-confiture, le tout accompagné d’un verre de jus d’orange, voici ce que la plupart d’entre nous consommons au petit déjeuner. Mais c’est loin d’être idéal d’un point de vue nutritionnel. En effet, ce type de petit-déjeuner sucré favorise la sécrétion d’insuline, ce qui est à éviter surtout le matin.

Continuer la lecture

Publié dans Corps, Nutrition | Laisser un commentaire

Six plantes qui nous veulent du bien

Et si la plante était l’avenir de l’homme ? On estime que 20 000 décès par an sont imputables à un mauvais usage des médicaments et que 20 % des hospita-lisations des personnes de plus de 6o ans sont liées aux effets indésirables des médicaments. Et si on allait voir du coté des plantes ?

Continuer la lecture

Publié dans Corps, Nutrition | Laisser un commentaire

La respiration “breathwork”

Nous inspirons et expirons entre 20.000 et 30.000 fois par jour, souvent sans en avoir conscience et rares sont ceux qui profitent pleinement des bienfaits de la respiration.

Adaptée de la respiration yogique complète, la respiration “breathwork” se fait en trois étapes : deux inspirations par la bouche puis une expiration, toujours par la bouche. On n’utilise plus le nez. Continuer la lecture

Publié dans Corps, Émotions | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire