Les fabuleux bienfaits de la marche

La marche n’est pas seulement un moyen de déplacement, mais une activité physique à part entière aux vertus aussi diverses qu’inattendues. Nul besoin de payer un abonnement à une salle de sport pour cajoler sa santé : La marche est un fabuleux moyen de prévention pour de nombreuses affections.

Les bienfaits de la marche sont nombreux et souvent méconnus. Marcher quotidiennement pourrait être un médicament formidable et la meilleure des préventions. « La marche est le meilleur remède pour l’homme », disait Hippocrate.

Une étude a montré que réaliser 30 à 60 minutes de marche quotidiennement pouvait entraîner une perte de poids significative, et par ailleurs, le risque d’obésité se verrait divisé par deux dès lors que l’on marcherait une heure par jour.

Les muscles sont les premiers bénéficiaires de cette activité physique, sans oublier les articulations et les os du squelette. En effet, la pratique de 4 heures de marche par semaine réduirait le risque de fracture de la hanche de 43 %. Les os sont des structures vivantes qui réagissent aux contraintes qu’ils subissent et se renforcent d’autant plus qu’ils sont sollicités. Les articulations ne sont pas en reste, et le cartilage articulaire, comme les os du squelette, se renforce dès lors qu’il est soumis à des contraintes.

Les personnes souffrant d’arthrose sont conviés à réaliser de l’activité physique, une étude ayant démontré que cela avait de réels effets anti-inflammatoires. La marche est une fantastique indication d’activité physique pour celles et ceux qui souffrent d’arthrose, quelle qu’en soit sa localisation.

Outre l’appareil locomoteur, la marche est le partenaire santé privilégié du cerveau. Seulement deux heures de marche par semaine auraient pour effet de diminuer le risque d’AVC de 30 %. La mémoire n’est pas en reste, marcher durant 40 minutes trois fois par semaine aurait des effets protecteurs sur les zones du cerveau en charge de la mémorisation. Enfin, les symptômes de la dépression se verraient réduits de 36 % avec la simple réalisation de 30 minutes de marche quotidienne.

La liste des bénéfices de la marche sur le cerveau est longue, de la prévention de la démence à la réduction du risque de développer la maladie d’Alzheimer, mais la marche est aussi et avant tout un moyen de lutte contre le stress sans pareil. “La marche dompte la bête” dit l’écrivain marcheur Sylvain Tesson.

Les organes aussi voient leur fonctionnement amélioré par la pratique de la marche. Ainsi, une étude a montré que le pancréas, dont la défaillance est à l’origine du diabète, verrait son fonctionnement amélioré par la marche, ce qui aurait pour conséquence d’augmenter la tolérance au glucose : La réalisation de 3.500 pas par jour diminuerait le risque de diabète de 29 %.

Du côté du cœur, le risque de développer une maladie cardio-vasculaire diminuerait drastiquement dès la réalisation de 30 minutes de marche quotidienne. La pression artérielle diminuerait, ainsi que le taux de cholestérol, et l’ensemble de la fonction cardio-vasculaire s’en trouverait amélioré.

La fonction digestive se trouverait également améliorée par la marche et le risque de développer un cancer du côlon diminuerait dès 30 minutes d’efforts quotidiens.

La marche rapide au grand air, plus alerte et plus vigoureuse, où l’on accentue les mouvements des hanches, des épaules et des bras, est encore plus intéressante : 3 heures de marche rapide par semaine permettraient de réduire de plus de la moitié le risque de progression du cancer de la prostate, selon des chercheurs américains. Cette marche aurait pour effet de réduire l’inflammation et de contrer la résistance à l’insuline, deux phénomènes qui contribuent à la progression du cancer.

2.400 après sa mort, la science a confirmé la conviction d’Hippocrate. La marche est un fabuleux médicament, la meilleure des préventions et ses bénéfices sont innombrables. La vie de ceux qui la pratiquent s’en trouve grandement améliorée, leur espérance de vie aussi : 75 minutes de marche hebdomadaire allongeraient l’espérance de vie de 2 ans. Et marcher est avant tout une affaire d’éducation. Les enfants et les ados n’en sont pas exemptés, bien au contraire, et ils y prendront goût pour le restant de leur vie.

D’après Stéphane Demorand, kinésithérapeute – Le Point février 2019.

Ce contenu a été publié dans Ados et enfants, Corps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Les fabuleux bienfaits de la marche

  1. Gilbert Sotto dit :

    Répéter sans cesse ces excellents conseils n’est pas vain. Merci pour ces rappels réconfortants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *