Le chat : Un petit félin aux grandes nuisances écologiques

Lyon, ses traboules, sa Fête des lumières, son Musée des Confluences… et ses 60.000 chats errants. Le 1er février, la métropole a annoncé le lancement d’une vaste campagne de stérilisation des félins en liberté. Leur prolifération insupporte une partie des administrés, mais surtout a un impact catastrophique sur la biodiversité. Un couple de chats peut engendrer 20.000 individus en quatre ans. D’autres villes ont dû prendre des mesures analogues, comme Lorient, les îles de Bréhat, Molène, Ouessant et Sein.

Mathieu Rebeaud est biologiste à Lausanne. Si le Suisse de 37 ans adore ses deux chats, il reconnaît que l’espèce pose d’autres problèmes que laminer les plantes ou les canapés. “C’est un fléau écologique, on les a trop fait croître. Il faut les stériliser et les empêcher de sortir, car ce sont des super prédateurs” ; Les chiffres donnent en effet le vertige. Continuer la lecture

Partagez sur :
Publié dans Blogroll | Laisser un commentaire

L’optimisme, l’humour et le rire sont des médicaments

La revue américaine Plos vient de publier une étude au titre éloquent : “Le rire comme médicament” ; Ce travail traite des bénéfices du rire sur la santé. “Dans notre analyse, nous montrons que le rire induit une baisse du niveau de cortisol, l’hormone du stress. Il est donc probable qu’il améliore la santé”

La sécrétion prolongée de cortisol a des implications négatives pour les maladies physiques et psychologiques, notamment l’obésité, la dépression et la douleur chronique. En faisant baisser mécaniquement le taux de cortisol, le rire révèle toutes ses vertus. Des études ont montré qu’il peut augmenter la tolérance à la douleur et avoir un impact positif sur le bien-être général dans divers contextes médicaux tels que l’oncologie, la psychiatrie et la rééducation. Continuer la lecture

Partagez sur :
Publié dans Communication/Leadership, Maîtrise de soi | Marqué avec | Laisser un commentaire

La conversation est un art

Un “art” est issu d’une habileté, d’un savoir-faire, d’un procédé, d’un talent particulier.
Il produit une œuvre unique qui selon les sensibilités va surprendre, mettre en délectation, étonner, ravir…

“J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux-Arts” disait Stendhal en 1817, pris de vertige devant les fresques de la chapelle Niccolini à Florence.

On dit que la conversation est un art, un art du récit, parce qu’une conversation réussie va surprendre, mettre en joie, ravir, comme le ferait une bonne pièce de théâtre.
Mais la conversation est aussi un art de la juste mesure, car une bonne conversation vient toujours, comme dans la bonne cuisine, d’un bon dosage et d’un bon équilibre.

Il faut des compliments mais pas trop, il faut des questions mais pas trop, il faut des échanges mais pas trop, il faut de la légèreté mais pas trop. Des traits d’esprit, oui mais pas trop. De l’humour, oui mais pas trop. Des anecdotes, oui mais pas trop…

Cela demande une vraie sensibilité, une vraie habileté et une vraie maîtrise. Voilà pourquoi la conversation est un art. Mais un art de tous les jours. Comme une manière de vivre au quotidien qui illumine et ensoleille nos rapports, et qui devrait être encouragée dès l’enfance. Car le “vivre-ensemble” ne commence-t-il pas par la conversation ?

cf. Henry Ranchon, Abécédaire décontracté de la conversation.
Partagez sur :
Publié dans Communication/Leadership | Marqué avec | Un commentaire

Lire, écrire, compter et méditer

meditation-ecole-460x180-300x117La tête posée sur leurs bras croisés sur le bureau, à côté des livres de maths, des élèves de CM2 d’une école de Vancouver apprennent à respirer.

Ou plutôt à s’écouter respirer, en silence ou, comme ce matin, sur l’Ave Maria chanté par Andréa Bocelli.

L’exercice de relaxation est tiré du programme éducatif MindUp, pratiqué par plus d’un millier d’enseignants de la ville de l’Ouest canadien. Appliquée depuis près de dix ans dans les écoles de Vancouver, cette pratique pédagogique s’inspire de la très tendance technique de pleine conscience (mindfulness), qui aide à combattre le stress ou la dépression en se recentrant sur son corps et sur l’instant présent. Continuer la lecture

Partagez sur :
Publié dans Enfants/Ados | Marqué avec | Laisser un commentaire

Sept secrets pour mieux se nourrir

1. Mangez conscient :
L’une des causes de nombreux symptômes tels que la fatigue après le repas, le reflux gastrique et la prise de poids est en lien avec une prise alimentaire automatique, déconnectée des signaux de faim et de satiété. Pour retrouver vos sensations, nous vous conseillons de regarder ce que vous mangez et de ne pas prendre de repas devant un écran (téléphone, tablette, télévision). Mangez assis ou debout en position statique. Cela vous aidera à réduire naturellement la quantité des apports et à diversifier votre alimentation. Vous retrouverez de manière intuitive une appétence pour les aliments et les nutriments dont votre corps a besoin. Continuer la lecture

Partagez sur :
Publié dans Nutrition | Marqué avec | Laisser un commentaire