Rééquilibrer notre consommation de protéines

Notre consommation de protéines est déséquilibrée parce qu’elle n’est pas adaptée à nos besoins : Nous consommons trop de protéines animales et pas assez de protéines végétales.

Les protéines ont pour rôle principal de contribuer au renouvellement des tissus musculaires, de la peau, des tissus osseux, des cheveux ou encore des ongles.

Elles renforcent aussi notre système immunitaire et nous aident à nous défendre contre les maladies. Où trouve-t-on les protéines ?

Quand on pense aux protéines, on pense le plus souvent à la viande. Si la viande est une source importante de protéines, il existe de nombreuses autres sources y compris des sources végétales. Les protéines apportées par notre alimentation peuvent être d’origine :

Animale : viande, poisson, crustacés, œufs, lait, yaourts, fromages,
Végétale : avocat, légumineuses (lentilles, soja, pois chiches, haricots rouges…), céréales complètes (riz complet, quinoa, sarrasin…), tofu, oléagineux (noix, amandes, noix de cajou…)

Les protéines sont constituées d’acides aminés, qui sont en quelque sorte des mini protéines. Il existe 20 acides aminés différents :

– 12 sont synthétisés par notre organisme à partir des glucides (sucres) et des lipides (graisses) présents dans notre corps,
– 8 sont dits “essentiels” parce que notre organisme ne sait pas les fabriquer et qu’ils doivent impérativement être apportés par ce que nous mangeons.

La référence en termes d’acides aminés est l’œuf : il contient l’ensemble des 8 acides aminés essentiels et dans des proportions idéales.

Nous consommons aujourd’hui suffisamment de protéines, mais nous ne consommons pas forcément des protéines de qualité. Nous n’avons pas de carence quantitative, mais des carences qualitatives.

Ainsi, il est fréquent que nous manquions d’un ou plusieurs acides aminés essentiels. Or, une carence en un seul aminé essentiel peut entraîner de la fatigue, un manque de concentration ou encore des troubles du sommeil.

C’est pourquoi il est nécessaire de varier les sources de protéines que nous consommons, afin d’assurer un apport idéal en acides aminés. L’idéal est de consommer 50% de protéines animales et 50% de protéines végétales.

D’après Yuka – Les fondamentaux

Ce contenu a été publié dans Corps, Nutrition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *